Noces de laine

Vu la météo ces temps-ci, c’était pas si déconnant que ça finalement, le thème de la laine en plein mois de juin.

Bon, sauf que là, il faisait grand beau temps. Pas grave, quand on aime, on emmène sa petite laine, comme on dit.

Oui bon c’est pas tellement de la laine en vrai mais vous voyez l’idée!

Alors ça par contre je crois que c’est de la laine, et au moins c’est pas trop chaud 🙂

L’année prochaine, coquelicots, ça sera un peu plus de saison 😀

14 ans

C’est que ça commence à faire!
Dans 5 ans, on aura été ensemble pendant la moitié de notre vie, parait-il.

Bon du coup, petit resto en amoureux : on se régale toujours autant avec la cuisine fusion franco-japonaise…

Imouto

 

En parlant de restos, je vous propose de découvrir ci-dessous quelques-unes de nos références à Lyon (pour les non-lyonnais, ben, viendez à Lyon 🙂

  • Iranien : le Petit Persan, avec ses super brochettes de gigot d’agneau au safran <3

  • Crêperie : le Grain de sel

  • Bouchon lyonnais très copieux : le Laurencin

En vrai il faudrait une photo de l’énorme salade lyonnaise et de ses 500 lardons, mais bon

  • Cuisine de chef étoilé et pas cher : le Restaurant expérimental de l’institut Paul Bocuse
    (j’ai pas de photo)
  • Une farandole de fromages et de desserts (mais pas que) :  l’Institut Vatel

  • Sushis : Miyako Sushi
    (j’ai pas de photo)
  • Burgers / Steakhouse : le Butcher

  • Smoothies, salades et curry : le Paradis du fruit

  • Poutine belge : Frite alors

<3 <3 <3

  • Japonais traditionnel : Oto oto

Un japonais avec de super bons desserts!

  • Cuisine fusion franco-jap incroyable, dégustation à 8 plats mais cher : le 14 février

La présentation des plats est aussi incroyable que leurs goûts

  • Chinois traditionnel toujours plein de clients chinois : Carnet gourmand (il faut aimer le piment)

  • Super déco : la Nef des fous
    (a pas photo)
  • Fusion franco-jap encore : Takao Takano

  • Bar à cocktails à l’ambiance tamisée avec de très jolis cocktails : le Fantôme de l’opéra

  • Bar à cocktails avec de super planches de tapas : le Monkey Club
    (pas de photos!)

Noces de chypre

La chypre, outre une île, c’est une base de parfum à base de lichen de chêne, apprend-on quand on essaie de comprendre le nom de l’anniversaire des 6 ans de mariage. Pas très inspirés par ce thème, on se demandait quoi faire cette année. Or, on avait reçu à Noël un bon cadeau pour un massage en duo aux pierres chaudes qui était sur le point d’expirer! Ce n’est que le jour même, une fois arrivés sur place, que j’ai tilté, au moment du choix des huiles pour le massage, quand Yosko m’a rappelé que la chypre était un parfum dont une des huiles présentes lui rappelait la composition.

Le hasard fait quand même bien les choses.

Les photos viennent du téléphone de Yos, désolée pour la qualité

Et bien le massage aux pierres chaudes, ça défonce!

Les pierres plates, noires, lisses sont disposées dans un bain marie pour les porter à température, puis utilisées par les masseuses qui prennent les pierres une par une dans chaque main pour masser un peu partout, le tout avec profusion d’huile. Chaque pierre diffuse sa chaleur pendant quelques minutes, c’est très sympa.

Voilà, merci aux amis pour le chouette cadeau et à l’année prochaine pour les noces de laine (signe de neige en juin? :p)

L’antre des dragons

On a une maison depuis 2015, il était grand temps de la baptiser!

C’est même un château dans notre cœur

On a longtemps hésité sur le nom à lui donner. La maison des dragons-licornes? La caverne aux merveilles? Le repos du Tchoutchou? L’antre des peluches? Le repaire des escargots peints?

Oui oui, je parle bien d’escargots peints

Au final, on a compté, et il y a encore plus de dragons que d’escargots peints chez nous (du moins pour le moment, et malgré mes efforts renouvelés chaque année 🙂

C’est Nils, le neveu de Yos, qui a gravé et percé le panneau d’entrée qui officialise le nom de notre maison :

L'antre des dragons

Ça en jette non? 🙂 Un grand merci à lui!

Au passage, voilà quelques-uns de nos dragons les plus planqués…

Noces de bois

5 ans!
C’est que ça se fête, ces choses-là!

L’occasion de remettre nos costumes de mariés pour renouveler nos voeux de mariage, dans un décor champêtre 🙂

Et puis aussi d’inviter nos amis dans un château, vu que ça manquait à notre mariage ^^

Parce que pourquoi pas.

L’occasion de se lancer dans une chasse au trésor médiévale…

De graver dans le bois…

Pyrograver, plus précisément

Et puis de se régaler 🙂

Délicieux carrot cake de Piece of cake

Vivement les 10 ans :p

There she is!

C’est devenu un peu notre mascotte ces derniers temps 🙂 There she is est un dessin animé sur l’amour et la tolérance. Je me suis dit que ça avait sa place ici du coup :p

En guise de clin d’oeil, les arbres chez nous se sont parés cet hiver de rubans de toutes les couleurs…

IMG_4648

J’ai également fait imprimer des petits autocollants mignons avec le logo de la série. Ils viennent de ce site : http://www.stickers-discount.com/impression-stickers-autocollant/

IMG_4544

Il y en a plein chez nous, alors n’hésitez pas à en embarquer ou en réclamer.

IMG_5515

« Goodness and love will always win. »

DJ

Un billet que je voulais faire depuis longtemps! C’est le dernier que j’avais en tête sur l’organisation de notre mariage.

Avec nos idées d’animations médiévales s’est posé la question du DJ. Nous avons un moment hésité à en prendre un tout court, pourquoi pas plutôt faire l’impasse sur le DJ et faire bosser la troupe médiévale pour faire toute l’ambiance musicale? Et puis finalement ça ne semblait pas une si bonne idée, surtout parce que ça limite vraiment le choix de musiques possibles : un peu de variété c’est bien aussi, quand tous les invités ne sont pas des passionnés du genre.

Il y a des sons plus ou moins supportables pendant 8 heures d'affilée, aussi

Aussi parce qu’il y a des sons plus ou moins supportables pendant 8 heures d’affilée.

Il nous fallait donc trouver un DJ. Petit moment d’angoisse quand même. On a assez souvent subi le DJ-animateur de mariage de base, celui qui fait tourner les serviettes et envoie la danse des canards pour mettre les invités sur la piste, brrr ça me fait froid dans le dos rien que de l’évoquer. Bon, ça ne cadrait pas trop avec notre thème, et puis surtout c’est contre notre religion et ça nous fait faire des cauchemards.

Et justement, le petit frère de notre photographe de mariage, Alexis, est DJ à ses heures perdues. Découverte merveilleuse, puisqu’il s’avère être le DJ de mariage parfait pour nous!
– On pouvait lui demander de mettre pas mal de rock pendant le bal, vu qu’on avait appris à danser le rock, nous
– On pouvait lui demander de ne faire aucune annonce au micro pendant toute la fête
– On pouvait lui demander d’éviter certains poncifs (genre bannir la chenille, et toute la discographie d’Emile et Images)
Et puis bien sûr la base :
– On peut lui demander de passer à certains moments certains morceaux qui ont une signification particulière pour nous
– On peut lui demander de mettre dans sa playlist nos morceaux préférés
– Il est plus jeune que nous et a une super culture musicale, on peut lui faire confiance pour choisir les bonnes musiques en fonction de l’ambiance de la soirée.

Ca et puis des tarifs attractifs, ça aide aussi. Bref, on y allait comme pour le reste, les yeux fermés. Et on a bien fait de faire confiance à Alexis, puisque c’était parfait. Il dispose de pas mal de matos et se déplace sans pb. Voilà sa page perso : http://palmito-sono.qnp.fr/

Point de croix du mariage

Suite à un petit concours d’écriture entre amis, j’ai eu l’occasion de broder un petit point de croix pour la gagnante, basé sur le pixel art que Yosko avait dessiné pour notre faire part de mariage. Pour ceux qui n’auraient pas eu le faire-part, voici les pixel arts en question :

Yosko&San-med

Et pour ceux qui ne savaient pas que je brodais, vous pouvez retrouver mes créations sur facebook, ou ici : http://santian69.deviantart.com/gallery/9967817/Cross-Stitch

Maintenant, si vous vous demandiez comment on fait un modèle de point de croix – ou de perles hama – à partir d’un pixel art…

Et ben c’est tout bête, du moins quand on est une feignasse comme moi :

  • Ouvrir paint
  • Zoomer x10
  • Impr écran
  • Coller dans une nouvelle image
  • Options -> grille
  • Et hop, impression et c’est parti.
Modèle pour référence

Mon modèle

Il ne reste plus qu’à choisir les couleurs, et puis bon, broder quoi ^^

C’est là qu’on se rend compte que je n’ai pas juste suivi mon modèle, j’ai aussi simplifié les couleurs pour n’en garder que 8 différentes, complètement changé le rendu des yeux, ajouté des fils dorés (tiare et boutons de gilet de Yan)… Mais bon, quand on ne sait pas, ça ne se voit pas 😀

Mon oeuvre :)

Mon oeuvre 🙂

En tout cas je me suis bien amusée ^^

Bon, sur ce, je vous laisse, j’ai des petites croix à faire… 😉

Croisière sur le Danube

Fin octobre 2014, nous avons passé une semaine sur les eaux du Danube, dans une croisière dont le thème était la musique classique. Avec deux escales à Vienne, ce thème musical était particulièrement approprié. Petit retour sur ce voyage en namoureux.

Notre bateau :)

Notre bateau 🙂

Après un transfert en minibus de l’aéroport de Munich à Passau, en Allemagne, nous embarquons donc à bord du MS Amadeus Brilliant le 30 octobre.

En 7 jours, nous allons traverser 4 pays… et 11 écluses, autant à l’aller qu’au retour!

De l’Allemagne, nous filons vers l’Autriche en passant par Vienne, puis la Slovaquie avec Bratislava, la Hongrie avec Esztergom et Budapest, où nous faisons demi tour, pour repartir vers Vienne, Melk, et retour à Passau.

Tout ceci agrémenté d’excursions shopping / touristiques et de concerts (notamment un très beau concert à Vienne).

Même si la photo ne lui rend pas honneur.

Même si la photo ne lui rend pas honneur.

 

Le bateau est très stable, l’ambiance à bord douce et paisible.

On sort la broderie, le livre qu’on va délaisser pour plutôt regarder le paysage qui défile : les forêts aux couleurs d’automne, les petits villages paumés, les lumières dans la nuit qui se reflètent dans l’eau.

IMG_8990

Dans les cabines, on entend le clapotis des vagues sur la coque, le ronronnement du moteur.

En cuisine, les membres d’équipage chantent et rient.

Le MS est puissant et précis. Les cabines sont très fonctionnelles, bien équipées et agréables. Un vrai hôtel restaurant 4 étoiles sur l’eau…

Sur le pont, on profite du brouillard, du froid et du vent, coutumiers d’une croisière sous cette latitude à cette période de l’année.

En même temps, on l'a un peu cherché.

En même temps, on l’a un peu cherché.

Mais aussi de jolis rayons de soleil, et des ponts qui passent au-dessus de nos têtes, parfois tout près!

En se forçant un peu, Yos pouvait le toucher (moi, non :p)

En se forçant un peu, Yos pouvait le toucher (moi, non :p)

Dans les journées pas trop chargées en excursions, on se pose des questions aussi essentielles que, est-ce qu’on prend d’abord le thé ou la sieste ? Est-ce qu’on prend le déjeuner dans le restaurant ou le bar panoramique?

Les consignes de sécurité à bord sont assez simples : ne pas mettre le feu au bateau, ne pas se pencher par les fenêtres quand on passe des écluses, et ne pas boucher les toilettes…

Le bateau et ses 4 ponts accueille plus de 100 passagers, et beaucoup de personnel : 3 capitaines, un pianiste, un violoniste et un violoncelliste à notre bord… et 7 chefs pour épater nos papilles!

Et ça se voit!

Et ça se voit!

Nous rencontrons à bord un jeune couple d’américains en lune de miel, perdus comme nous au milieu d’une population entièrement à la retraite. Ce sera l’occasion de discussions endiablées dans nos cabines bien après que les retraités soient tous partis dormir, de coups pris ensemble au bar du bateau… Ils nous interrogent sur les difficultés rencontrées après le mariage. Nous leur parlons de garder contact avec leurs racines, de penser à soi. De rechercher la discussion, d’affronter les conflits, de tout remettre en question, toujours.

Je retiens aussi une polka devant l’opéra de Vienne. Vienne est évidemment une grande capitale, gorgée d’histoire de la musique, dont elle a hébergé quatre grands maîtres : Haydn, Mozart, Beethoven, Schubert. On y découvre également une synagogue catholique, une basilique ottomane.

Le Danube est immense, second fleuve d’Europe après la Volga (qui coule entièrement en Russie). En cette saison, il est plutôt gris que bleu.

Les escales courtes dans les pays traversés nous permettent d’avoir un joli aperçu de ces contrées, nouvelles pour nous. Budapest ♥ restera pour nous le meilleur souvenir, pour les balades dans le jardin non éclairé sur la colline, les bars à bières délicieuses et pas chères 🙂

Et puis aussi parce que c'est une ville magnifique.

Et puis aussi parce que c’est une ville magnifique.

Nous croisons le chemin de bains et de sources chaudes, d’un château avec une patinoire dans sa cour.

Du côté de la Slovaquie, les villes sont marquées par le communisme. Des monuments et statues historiques et politiques sont déplacés périodiquement avec l’évolution du communisme ou du libéralisme. Ils ont vu une vague de constructions après la chute de l’URSS.

Nous passons à Bratislava, capitale de l’ancienne Tchécoslovaquie, et maintenant juste de la Slovaquie. Depuis la séparation avec la république Tchèque, la ville a diminué de taille. Le pays est pauvre. On voit de petites ambassades étrangères, installées dans des maisons du centre ville piéton qui ne paient pas de mine. Pas besoin de s’attarder.

A Melk, nous découvrons l’Abbaye des Moines bénédictins. L’abbé rapporte directement au pape : il a pas mal de liberté. Le style est baroque, censé parler du paradis sur terre.

Et là aussi, ça se voit :D

Et là aussi, ça se voit 😀

Les vertus cardinales de cet ordre : sagesse, tempérance, justice, et force. L’accent est mis sur l’écoute, l’apprentissage, la réflexion sur soi. Lire est très important pour ces moines, et leur magnifique bibliothèque en témoigne.

Et puis le retour, les derniers repas, le dernier thé, les dernières vagues sur le Danube. La semaine aura passé incroyablement vite, avec tant de choses à voir sur le bateau et tout autour.

Le bateau donne envie de ralentir le cours du temps.